L'endroit où c'est possible, juillet 2017, Nanterre-Amandiers

L’an dernier, avec  L’Endroit où c’est possible, Platosphère donnait carte blanche à sept réfugiés, après les avoir associés aux ateliers et aux stages de formation au jeu. Certains d’entre eux font désormais partie de l’équipe permanente et participent au nouveau projet. L’Endroit où c’est possible, présenté à Nanterre-Amandiers en juillet 2017, proposait un spectacle pluri-disciplinaire et solidaire des migrants. La migration, ce thème d’actualité qui nous touche, nous l’avons choisi afin de renverser la perspective. Nous avons souhaité donner la possibilité de s’exprimer à ceux qui s’expriment le moins sur le sujet : les migrants eux-mêmes. Chacun d’entre eux est à l'origine d'une carte blanche réalisée collectivement ; ils ont librement choisi de partager avec le public un pan de leur passé ou, au contraire, un projet personnel, tourné vers l'avenir ; les cartes blanches abordent ainsi des thèmes très différents et donnent lieu à des formes d'expression tout aussi diverses ; le spectacle s'offre dans sa globalité comme un kaléidoscope de la condition des migrants tout en restant attaché à la particularité individuelle de ceux qui y participent.

Nous avons cherché à créer les conditions d’une vraie rencontre avec le public, et à faire valoir qu’ils sont eux aussi porteurs de projet. Nous voulons contribuer à engager une démarche positive, une solidarité constructive et réciproque qui fasse aussi ressortir ce qu’ils ont à nous apporter.